Le Printemps de Vivaldi

Ça y est le Printemps est arrivé et pourquoi pas le célébrer en musique en écoutant l’œuvre la plus connue d’Antonio Vivaldi qui lui rend hommage. Tout le monde l’a déjà entendu dans des pubs ou au téléphone sans connaître l’histoire du compositeur italien et de son tube planétaire de presque 300 ans.

Un prêtre roux mélomane

Fils de violoniste, il apprend très vite avec son père à jouer du violon et le remplace même quelque fois à la Basilique Saint-Marc à Venise où ce dernier a été engagé comme violoniste officiel.

Très vite, il souhaite qu’Antonio devienne prêtre et ainsi continuer à exceller au violon. Mais la musique au service de la religion ne l’intéresse pas vraiment et après avoir quitté précipitamment sa messe pour rédiger une mélodie, on lui interdit de la dire en raison de son asthme.

Ainsi, il put composer et jouer librement sa musique pour le plaisir et plus pourl’Eglise. C’est justement son fort caractère et sa chevelure rousse qui sont à l’origine de son surnom de « Prêtre roux ».

Au son du violon des Quatre Saisons

Les Quatre Saisons, c’est le chef-d’œuvre de Vivaldi, de son vivant il connaît déjà un grand succès dans toute l’Europe. Oublié après sa mort, le musicien italien sera redécouvert seulement au 20ème siècle et rencontrera la célébrité qu’on lui connaît aujourd’hui.

Pour chaque saison, il a écrit une partition pour un violon et un orchestre : on appelle cela un concerto. Et si on écoute attentivement le morceau, on remarque trois parties distinctes - une rapide – une lente – une rapide – on parle alors de mouvement. Vivaldi a même écrit un poème pour illustrer chacune des saisons qu’il a composé.

C’est un musicien qui aime décrire la nature par le son : la tempête, l’orage, levent, le chant des oiseaux, l’eau qui coule... sont représentés dans les Quatre Saisons.

Ayez l’ouïe fine

Vous pouvez écouter gratuitement les Quatres Saisons juste ici !

Lancez la musique et incitez votre enfant à se demander ou alors à dessiner ce que lui inspire le Printemps à la première écoute.

Ensuite lisez-lui le poème du Printemps de Vivaldi et réécoutez le morceau à la lumière des mots du compositeur. Entendez-vous les oiseaux, le vent ou la tempête qui arrive... ?

N’hésitez pas lui demander les instruments qu’il reconnaît, si il a remarqué que le violon joue seul face à l’orchestre, parfois les instruments jouent très fort ou tout doucement, le rythme change aussi à l’image des trois mouvements évoqués plus haut.
Enfin, écoutez les trois autres saisons de Vivaldi et amusez-
vous à faire le même petit jeu d’écoute que pour le Printemps.

Bonne écoute et tendez bien l’oreille !