Stimuler la créativité des enfants : les bonnes pratiques

Entre l’âge de 2 ans et 6 ans, il se trouve que les enfants débordent d’imagination. En effet, ils ont une vivacité d’esprit leur permettant de jongler d’un rôle à l’autre à partir de rien : deux bouts de bois accompagnées de quelques feuilles et ils deviennent des grands chefs étoilés. C’est durant cette période intense de leur vie qu’ils vont construire leurs connexions synaptiques qui leur serviront plus tard. C’est pourquoi il est important de stimuler leur créativité et que nous vous donnerons quelques bonnes pratiques pour y parvenir.

L’importance de stimuler la créativité de l’enfant

Cela favorise le développement de la confiance en soi et renforce l’identité de l’enfant

Inciter l’enfant à produire ses propres créations va l’amener à ressentir une sensation d’accomplissement de soi. C’est cette sensation qui va nourrir sa confiance en soi et augmenter l’estime qu’il a de lui-même. Cela va par ailleurs renforcer son identité qui réside dans le caractère unique de ses créations. Votre enfant n’est-il jamais venu vers vous tout fier, en vous montrant le beau dessin qu’il avait fait à l’école ?

Cela aide considérablement au développement d’habiletés sociales

Ce n’est un secret pour personne que les enfants adorent jouer à faire semblant : faire semblant de soigner une poupée malade, faire semblant d’être un super héros.. Le mimétisme aide à comprendre les codes de la société et ainsi, les enfants se mettent en action dans des situations imaginaires. C’est en interagissant avec leur environnement qu’ils mettront en place leurs structures cognitives et sociales : par exemple, en mimant une situation conflictuelle vécue, ils pourront mieux comprendre ce qu’ils n’arrivent pas à exprimer par le langage et pourront se libérer de leur frustration. Alors si vous les voyez marmonner tout seul, ne vous inquiétez pas !

Cela participe au développement de l'expression

La créativité permet de s’exprimer de différentes manières : le dessin, la peinture, la musique.. En employant ces moyens, l’enfant apprend à être à l’écoute de ses émotions et arrive à mieux les communiquer. D’ailleurs, employer ces techniques est particulièrement recommandée avec les enfants timides qui ont du mal à s’exprimer. Développer l’expression de l’enfant va l’amener à développer son empathie.

Comment stimuler la créativité d’un enfant

Laisser l’enfant s’ennuyer

Il peut nous arriver de perdre nos moyens face à un enfant qui nous tourmente car il s’ennuie “et si on jouait?” “papa je m’ennuie, je ne sais pas quoi faire”. Ces petites piles sont habituées à toujours faire quelque chose et ont donc, beaucoup de mal à supporter l’ennui. Pourtant, laisser un enfant s’ennuyer de temps de temps ne peut que lui être bénéfique ! Cette contrainte le pousse à prendre des initiatives et à être autonome, puisqu’il doit se trouver une occupation seul, comme un grand. L’enfant a l’occasion d’être son propre maître : il apprend à découvrir comment il aime occuper son temps et pourra peut-être même développer des passions. Enfin, il apprend à apprécier sa propre compagnie par l’ennui. Il ne voit plus ces moments de solitude comme des moments angoissants à éviter.

L’importance des jeux sans consigne

Toujours dans le but de favoriser la prise d’initiative, le jeu sans consigne est un excellent moyen d’y parvenir. L’enfant pourra inventer ses propres règles et instaurer un fonctionnement au jeu, ce qui va lui apprendre à résoudre des problèmes. C’est dans ces moments là qu’il aura recours au mimétisme ou à l’inverse, qu’il innovera complètement. Par ailleurs, pratiquer des jeux libres en groupe permettra à celui-ci de s’affirmer face aux autres et de forger sa personnalité.

Les jeux d’assemblage et les activités manuelles

Des cubes à empiler en passant par la pâte à modeler, ces jeux d’assemblage et de construction poussent l’enfant à stimuler son imagination. Tout en réfléchissant aux objets déjà vus qu’il pourra reproduire, l’enfant se familiarise avec les différentes formes et couleurs. Grâce à ces jeux qui offrent une étendue de possibilités, l’enfant construit sa vision du monde tout en améliorant sa patience et sa faculté de réflexion. On pourrait encore vous citer les nombreux bienfaits de ces activités comme le développement du sens de l’espace, de la précision ou de la concentration.

La pratique de la lecture

Un enfant qui lit énormément aura ses sens entièrement stimulés. En effet, la lecture favorise l’utilisation des sens comme l’ouïe, grâce à la lecture à haute voix ou la vue avec les diverses illustrations colorées. Même l’odorat et le toucher sont sollicités : l’odorat en sentant l’odeur du papier, de l’encre sur les pages et le toucher, simplement en tournant les pages, en s’habituant à la texture de celles-ci. Bien souvent, quand les enfants ne savent pas lire, ils prennent tout de même un malin plaisir à manipuler les livres et les magazines. Enfin, la lecture éveille la curiosité des enfants : ils apprennent à découvrir la société dans laquelle ils vivent ainsi que ses valeurs, son langage.. Il se trouve que les enfants habitués aux histoires auraient un vocabulaire presque deux fois plus élaboré que les autres.

Entretenir sa sensibilité musicale

La musique aide à développer le jugement artistique des enfants ainsi que leur intuition. Laisser un enfant pratiquer un instrument va lui permettre de développer sa discipline et à apprendre de ses erreurs. Par ailleurs, laisser un enfant se défouler en dansant ou en chantant va l’aider à prendre conscience de son corps, à organiser ses pensées et améliorer sa mémoire.

A présent, vous avez toutes les cartes en main pour favoriser considérablement le développement de la créativité chez vos enfants ! Mettez ces pratiques en place régulièrement et surtout, laissez l’enfant aller à son rythme en le laissant choisir ce qu’il veut faire.